Rechercher dans :


Deux Carabins aux Championnats du monde

Après avoir vécu un conte de fées l’été dernier aux Jeux olympiques de Rio, Sandrine Mainville et Katerine Savard auront la chance de briller de nouveau sur la scène internationale aux prochains Championnats du monde de la FINA en juillet à Budapest en Hongrie.

Les deux nageuses des Carabins de l’Université de Montréal ont obtenu leur billet pour la classique mondiale bisannuelle le weekend dernier aux essais nationaux de Natation Canada à Victoria en Colombie-Britannique.

Mainville, médaillée de bronze au relais 4 x 100 m libre à Rio, participera à cette même épreuve aux Mondiaux de Budapest. Vendredi, l’étudiante en droit s’est qualifiée pour l’épreuve du 100 m libre en dérochant la médaille d’argent, tout juste derrière sa coéquipière et championne olympique de la distance, Penny Oleksiak. Son chrono de 53,95 s s’est avéré suffisant pour respecter les standards de qualification de la FINA.

Dimanche, l’athlète de Boucherville a ajouté une autre épreuve à son agenda estival grâce à une autre médaille d’argent au 50 m libre. Mainville a bouclé la courte distance en 25,11 s, sept centièmes de secondes seulement sous le temps de qualification.

En février, Mainville a remporté ces deux épreuves aux Championnats de natation U SPORTS en plus d’établir de nouveaux records universitaires canadiens.

Savard, elle, représentera le Canada au 200 m libre et 100 m papillon. L’étudiante de l’UdeM en enseignement préscolaire et primaire s’est d’abord qualifiée pour l’épreuve du 200 m libre jeudi en remportant la médaille d’or avec un chrono de 1 min 57,13 s.

Deux jours plus tard, l’athlète de l’année des Carabins a terminé au deuxième rang du 100 m papillon, avec un temps de 58,27 s qui lui a permis d’ajouter cette course à son voyage en Hongrie. Elle détient le titre et le record universitaire canadien pour ces deux épreuves.

Savard prendra également part au relais 4 x 200 m libre aux Championnats du monde. Elle a obtenu une médaille olympique de bronze à cette même épreuve l’été dernier à Rio. La nageuse native de Pont-Rouge a également remporté une médaille d’or au 200 m papillon dimanche soir, mais elle n’est pas parvenue à toucher le mur avant le standard de la FINA de 2 min 09,77 s (2 min 12,47s).

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0