Rechercher dans :


Les Bleus survolent Chantecler

Sainte-Adèle, le 26 février - Le weekend dernier se tenait la troisième et avant-dernière étape du circuit universitaire québécois en ski alpin, et les Bleus ont encore une fois bien performé. La domination des dames s’est faite sentir alors que les hommes ont damé le pion aux Lavallois pour resserrer l’écart au classement annuel, et ce à l’aube de la dernière phase qui se tiendra dans un peu moins d’un mois.

Adrienne Poitras (Médecine) et Sandrine David (Médecine) ont de nouveau dominé le palmarès féminin en récoltant respectivement la première et deuxième position lors des deux journées d’activité. Marie Desrosiers (Génie mécanique, Polytechnique) a également bien fait en obtenant la troisième place universitaire le samedi, puis la quatrième le lendemain, alors que Meagan Palfreeman (Psychologie) s’est retrouvé dans le top-10 à chaque descente. Les Montréalaises ont accentué leur avance au classement par équipe, menant dorénavant par plus de 2 700 points face aux Martlets de McGill.

Chez les hommes, la bataille a été féroce entre les Carabins et le Rouge et Or, et se sont les représentants de l’UdeM qui ont eu l’avantage, notamment grâce à leur profondeur. Vincent Lavoie (Administration, HEC Montréal), Gabriel Mains (Administration, HEC Montréal) et Hugo Lemay (Année préparatoire) ont balayé la compétition, occupant l'entièreté du podium lors de la journée de samedi. William Schuessler Bédard (Pharmacie) et Rémi Therrien Fournier (Criminologie), accompagnés de Lemay, se sont infiltrés dans le top-5 du lendemain pour permettre aux Bleus de pratiquement rattraper l’Université Laval. Alors qu’il ne reste que deux courses du côté de Stoneham, 180 petits points séparent les deux éternels rivaux.

« Les filles ont été égales à elles-mêmes, soit excellentes, tandis que les gars ont prouvé qu’ils forment une solide équipe, a mentionné l’entraîneur-chef Michel Huot. Ils ont continué sur leur bonne lancée de la dernière fin de semaine de compétition. À Stoneham, ça passe ou ça casse. ce sera un très bon spectacle et une très grosse finale. »

Ces deux dernières journées de descente se tiendront les jeudi 23 et vendredi 24 mars dans la région de la Capitale Nationale. Alors que la bannière semble décidée d’avance, la compétitions masculine risque, elle, d’être plus que palpitante.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0