Rechercher dans :


Les Bleus passent le balai à Laval

Le 13 février - Lors du championnat québécois de natation, les équipes féminines et masculines des Carabins de l'Université de Montréal ont raflé les trois bannières disponibles, répétant l'exploit pour une troisième fois lors des quatre dernières années. Sandrine Mainville (Droit) et Katerine Savard (Éducation préscolaire et enseignement primaire) ont toutes deux récolté six médailles d'or, tandis qu'Antoine Bernard-Lalonde (Arts et sciences) a clôturé une fin de semaine de rêve avec six médailles donc cinq d'or ainsi que quatre marques d'équipe.

La première soirée s'était bien déroulée pour les Bleus alors que les relais féminins et masculins ont remporté les quatre ourses présentés ce soir-là, soit le 4x50 mètres et le 4x100 mètres. Après une soirée de rêve pour Bernard-Lalonde samedi, les dames se sont déchaînées lors de la troisième journée pour permettre au combiné de l'emporter par plus de 230 points. Si la lutte féminine fut à sens unique, les Bleus dominant la compétition par 180 points, celle des hommes fut plus serrée. Dans un duel prévisible face aux Redmen de McGill, les Carabins l'ont finalement emporté par 52,5 points.

« C'était notre but ultime, soit d'aller chercher les trois bannières, a mentionné avec joie l'entraîneur-chef Pierre Lamy. Nos relais masculins ont été à la hauteur et les dames ont performé au sommet de leur art. En tout, une dizaine de records d'équipe ont été battus, c'est tout dire sur la performance de nos athlètes. Notre équipe a pris cette compétition au sérieux, et j'en suis très fier. »

Ils sont plusieurs à avoir remporté plusieurs médailles individuelles. Parmi ceux et celles qui se distinguent, notons les performances de Nathanael Vallerand (Kinésiologie - cinq médailles dont quatre d'or), Jérémy Tremblay (Génie électrique, Polytechnique - cinq médailles, deux d'or et un record d'équipe abaissé de quatre secondes au 400 mètres quatre nages), Marie-Soleil Jean-Lachapelle (Maîtrise propédeutique, HEC Montréal - quatre médailles d'or) et Justine Rhéaume (Ergothérapie - cinq médailles dont deux d'or). Marie-Lou Lapointe (Arts et sciences), Ariane Mainville (Design d'intérieur) et Camille Bergeron-Miron (Génie informatique, Polytechnique) ont toutes récolté six médailles chacune également.

Tous les yeux se tournent dorénavant vers la piscine de l'Université de Sherbrooke, là où se tiendront les championnats canadiens les 23, 24 et 25 février prochains. La compétition risque d'être relevée avec les formations de l'Ontario et de l'Ouest qui alignent, elles aussi, plusieurs athlètes d'exception, certains ayant même participer aux Olympiques par le passé.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0