Rechercher dans :


Deux Carabins à la conquête des États-Unis

Frédéric Chagnon et Junior Luke

Junior Luke et Frédéric Chagnon de l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal ont vécu une expérience inoubliable le weekend dernier en participant au National Bowl à Daytona en Floride.

Le National Bowl est un rendez-vous annuel pour évaluer les meilleurs talents du réseau universitaire américain, excluant la sous-division FBS de la Division 1. Les plus grands espoirs d’un bassin regroupant plus de 400 institutions de la NCAA se sont rassemblés sous le soleil de la Floride pour démontrer l’étendue de leur talent devant des dépisteurs de la Ligue nationale de football (NFL) et de la Ligue canadienne de football.

Pour la première fois de son histoire, le National Bowl accueillait des joueurs du réseau canadien U Sports en la personne de Luke et Chagnon. Les deux Carabins ont profité de cette chance pour démontrer que les voisins du nord se débrouillent très bien sur un terrain de football.

Luke, un étudiant en prévention et réadaptation des toxicomanies, a ramené dans ses bagages le trophée du joueur de ligne par excellence de la rencontre. Un des piliers de la ligne défensive des Carabins cette saison, Luke a complété le National Bowl avec trois plaqués en solo, dont un derrière la ligne de mêlée, et une passe rabattue.

«J’étais surpris, je ne m’attendais pas à recevoir ce prix, avoue le numéro 91 des Carabins. Nous savions qu’on pouvait se démarquer, mais pas au point d’obtenir cette mention. C’était très plaisant de pouvoir représenter les Carabins et le Canada. On a démontré qu’il y a beaucoup de talent ici.»

Le secondeur Frédéric Chagnon, étudiant au B.A.A. de HEC Montréal, a récolté trois plaqués, dont un en solo.

« Je vais m’en souvenir toute ma vie, notamment parce que nous sommes les premiers joueurs U Sports à y participer, souligne Chagnon. Nous n’avons pas l’habitude de jouer avec des Américains. Voir leur méthode de travail et leur style de jeu était très enrichissant, même si ça ressemble beaucoup à ce que l’on fait.»

Un weekend bien rempli
Luke et Chagnon sont débarqués à Daytona jeudi dernier afin de pouvoir profiter du reste de la journée pour enfiler leur chapeau de touriste. Les deux complices ont profité de ces quelques heures libres pour découvrir la ville avant de passer aux choses sérieuses.

Très tôt vendredi matin, tous les joueurs se sont rassemblés avec les entraîneurs et les organisateurs dans une salle de réunion pour l’explication du déroulement de la fin de semaine. Par la suite, tous les athlètes ont défilé devant les recruteurs pour prendre leurs mensurations.

Prochaine étape, la formation des deux équipes pour le match du dimanche. Luke et Chagnon se sont retrouvés parmi l’équipe American qui allait affronter l’équipe National.

Pour le reste de la journée du vendredi et l'avant-midi du samedi, les joueurs ont passé de nombreuses heures à l’entraînement et dans des réunions pour assimiler rapidement le livre des jeux et les stratégies.

«Les entraîneurs voulaient nous laisser jouer sans les contraintes d’un système de jeu compliqué, alors les stratégies étaient simplifiées, explique Chagnon. Ça ressemblait beaucoup à ce que l’on fait avec les Carabins. Il y a eu quelques petits ajustements, mais c’est très similaire.»

Adaptation facile
Même si le football américain comporte son lot de différences par rapport à la version canadienne, les deux représentants montréalais ont performé sans complexe dans les circonstances, en grande partie grâce à leur préparation avec les Bleus.

«En raison de la nature des jeux, le football américain est plus physique, mais nos entraîneurs avec les Carabins nous préparent bien pour les affrontements plus robustes, souligne Luke. Il y a eu une petite adaptation, mais après le deuxième entraînement, je me sentais comme à la maison. Nous étions prêts.»

L’absence de la verge de séparation entre les lignes de l’attaque et de la défense au football américain aurait également pu poser un problème pour les représentants canadiens. Au contraire, Junior Luke estime que ce changement lui a permis d’exploiter davantage sa vitesse, l’un de ses atouts.

Après avoir savouré la victoire (16-9) avec l’équipe American, les deux Carabins ont rapidement replongé dans leurs études.

«C’était l’entente avec mon père, a précisé Chagnon. Pour pouvoir aller en Floride, je devais étudier pendant mon séjour.»

Luke, qui a disputé sa dernière saison dans l’uniforme des Carabins, amorcera dès janvier sa préparation intensive pour la séance d’évaluation (combine) de la LCF au mois de mars. Lors de la dernière publication du classement des meilleurs espoirs au repêchage de la LCF paru jeudi, Luke se retrouvait au neuvième rang.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0