Rechercher dans :


Deux Carabins récompensés par la Fondation des Alouettes

Louis-Mathieu Normandin et Jonathan Boissonneault-Glaou

Montréal, le 2 août 2016 - Pour un joueur de football, l’aide peut avoir différents visages. Parfois, c’est un parent qui l’encourage, un entraîneur qui lui prodigue des conseils, un professeur qui l’aidera à réussir son examen. Parfois, c’est une bourse qui l’aidera à concilier le sport et les études.

En plus de l’appui de leur entourage, Louis-Mathieu Normandin et Jonathan Boissonneault-Glaou ont obtenu une aide financière de taille de la part de la Fondation des Alouettes.

Lors d’une cérémonie au Club sportif MAA mardi matin, les deux joueurs de football des Carabins ont reçu une bourse de 1 500$ pour souligner leur excellence académique et leur persévérance.

Normandin, un habitué du programme
Louis-Mathieu Normandin était en terrain connu, lui qui a été récompensé 6 fois au cours des 12 éditions du programme de bourses avec la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ).

«C’est vraiment exceptionnel comment ils nous encouragent comme ça année après année, a souligné Normandin. Je ne peux pas les remercier suffisamment pour tout le support moral et financier qu’ils m’ont donné au fil des ans.»

Le receveur de passes qui étudie l’administration des affaires aux HEC Montréal était l’un des quatre récipiendaires d’une bourse pour l’excellence académique, récompensant les notes exceptionnelles. Le numéro 88 des Carabins a maintenu une moyenne de 3.97 sur 4.3.

Briller sur le terrain et dans les salles de cours nécessite discipline et persévérance. La Fondation des Alouettes est un précieux allié, mais il ne faut pas oublier ses parents, ses complices de toujours qui lui sont d’une aide indispensable.

«Le fait que j’habite près des HEC et du CEPSUM, ça m’aide énormément, a précisé l’ancien des Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal. Je suis encore à la maison familiale, alors c’est vraiment un gros plus pour moi, je peux vraiment me concentrer sur mes études et sur le football.»

Le visage de la persévérance
Pour Jonathan Boissonneault-Glaou, le secret de la réussite scolaire repose sur la préparation. Il aborde un examen avec la même concentration et la même assiduité qu’un adversaire sur un terrain de football.

«Je vais étudier un examen comme je vais étudier un match. Dès que je commence l’école, je suis dans mes livres, je me prépare à toute éventualité, a raconté le joueur de ligne défensive. Une semaine avant l’examen, ils nous disent ce qu’ils veulent, ce qu’ils vont évaluer. Je vais me préparer pour cet examen-là.»

«Au football, c’est la même chose. Nous avons une semaine pour se préparer pour un adversaire. Je vais étudier le livre de jeux toute la semaine, comme lorsque je me prépare pour un examen.»

Boissonneault-Glaou a mis la main sur l’une des 16 bourses de soutien à la réussite académique et sportive, sa quatrième avec le programme.

Lors de son allocution, il s’est adressé aux jeunes joueurs de football et leurs parents pour leur parler de défi de concilier football et études. Le cas du numéro 8 des Carabins est particulier, puisqu’il a été diagnostiqué avec un trouble du déficit de l’attention (TDAH) dès le début de ses études secondaires.

«Mon secret, c’est la persévérance. Je fais juste ça, a lancé à la blague Boissonneault-Glaou. Comme ça me prend plus de temps à assimiler l’information, je me suis développé des techniques d’étude avec les années.»

En tout, 26 bourses totalisant 34 250$ ont été remises par le président et chef de la direction des Alouettes de Montréal, Mark Weightman, à de jeunes espoirs du football québécois.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0